Trearn | THOMAS VOECKLER, DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR

THOMAS VOECKLER, DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR


L’ancien Maillot jaune, chouchou du public du Tour de France durant plus de quinze ans, est cette année l’une des voix de la course?: il est consultant pour France Télévisions. Le Tour de France comme un aimant. Jeune, Thomas Voeckler y a connu la gloire. Bouton d’or inattendu, exposé, dans une course qui manquait d’air au cœur d’une époque étranglée, polluée par les affaires de dopage. Au fil des étés, il a tissé une histoire intime avec l’épreuve et les spectateurs, mettant son panache, ses grimaces, son goût de l’aventure et du jeu au service de la course. Faisant du quotidien une épopée sans peur. Il a animé des échappées sur tous les terrains, cueilli des victoires. Une année, il a même flirté avec le titre, avant de finir au pied du podium. Satisfait d’avoir tout donné. Retraité du peloton depuis juillet dernier, il est cette année, sans nostalgie, au cœur de la course. Sur la moto de France Télévisions (il assure également des chroniques pour France Info). Un exercice de style : «J’essaie de peaufiner mon vocabulaire pour ne pas trop me répéter, ce n’est pas si évident. Quand on me lance, il faut que je tienne une minute en disant des choses intéressantes. Je me suis rendu compte qu’avant qu’on me donne la parole, je voyais plein de choses, et que lorsqu’on me lançait, j’avais du mal à tout réunir. Pour Paris-Roubaix, j’ai emprunté l’ardoise Velleda à feutres de mon fiston, j’ai collé un adhésif double face et j’ai demandé à mon motard, Joël, si cela ne le gênait pas que je la lui mette dans le dos. Dès que je vois un truc, je mets un ou deux mots-clés, et cela me permet avec quelques mots de ne pas oublier les éléments intéressants que j’avais vus cinq ou dix bornes avant. C’est la petite touche personnelle dont je suis assez fier. Cela marche bien. Je prends beaucoup de plaisir. Je vis la course, et cela n’a pas de prix.?» Une popularité intacte l’accompagne. Dès les premiers pas d’une longue journée.En course, Thomas Voeckler développait un style




198 | 2018-07-10 | Sport | France | Click for source

Write by hamada30